/

/

FR

Analyse et exploitation de la littérature en Afrique de l’Ouest et dans le conflit Kosovo-Serbie

Cassandra Weltkarte

Régions d’études 2017/2018, autres analyses en cours

Kosovo-Serbie

L’histoire récente du Kosovo est marquée par la guerre du Kosovo (1999) et la déclaration d’indépendance de 2008. Le conflit entre la Serbie, ou la minorité serbe du Kosovo, et les Albanais du Kosovo reste présent de sorte qu’entre Belgrade et Pristina de dangereuses tensions continuent de se faire sentir et pèsent sur la région et le développement des deux États. D’autres lignes de fracture s’ouvrent au sein de la société kosovare : les jeunes Kosovars ayant bénéficié d’une bonne éducation aspirent à rejoindre l’Europe tandis que des centaines de jeunes hommes partent rejoindre l’État islamique en Syrie. Les récits héroïques de la génération qui a fait la guerre du Kosovo et a conquis elle-même l’indépendance interpellent les générations suivantes quant à leur identité et à leurs valeurs. Dès les années 1970 et 1980, la littérature a joué au Kosovo un rôle significatif dans la formation d’une nouvelle identité sans laquelle la guerre et l’indépendance n’auraient pas été pensables. Pour mieux comprendre la manière dont le pays va évoluer, il semble important aujourd’hui de prêter de nouveau l’oreille à ce que la littérature kosovare peut nous dire.

Nigeria, nord et sud-est

Depuis la démocratisation du Nigéria en 1999, on observe un double phénomène de tendance croissante à l’islamisation au Nord et au séparatisme au Sud. Les médias occidentaux rendent compte depuis 2009 de l’escalade de la violence perpétrée par l’organisation terroriste Boko Haram qui commet des attentats et procède à des enlèvements de masse afin d’ériger au Nigéria un État islamique. Dans le Sud-Est du pays, la population se divise par rapport à l’idée d’un État propre, le « Biafra », ce qui donne lieu à des affrontements sanglants entre séparatistes et forces de l’ordre. Au cours d’une longue phase de latence, les deux conflits, la charia au Nord et le conflit du Biafra au Sud, ont évolué notamment à travers des oppositions linguistiques et littéraires. Parmi les auteurs nigérians les plus connus, il faut mentionner Wole Soyinka, en 1986 premier Prix Nobel de littérature représentant la littérature africaine, et Chinua Achebe, lauréat du Prix de la Paix des libraires allemands.

Cassandra

© 2018 Projet d’étude Cassandra — Identification précoce de crises par l’étude de la littérature
Weltethos-Institut, Hintere Grabenstraße 26, 72020 Tübingen, Allemagne
Téléphone +49 70 71 5 49 40 30, info@projekt-cassandra.net

Contact     Impressum     Déclaration de confidentialité